Le Slam de Denis...

Voleurs de foules

J’étais assis dans le petit bureau blanc
De l’inspecteur Meltran
Vingt heures de garde à vue dans les dents

Le cœur en lambeau
Des abeilles au cerveau

Le gars m’parlait de mon père, d’ma mère
et de toute la smala
J’étais le grand frère
Et d’après lui, j’avais rien à faire là

Là au moins
J’étais d’accord avec l’inspecteur
Meltran

Rien à faire là
J’avais rien à faire là

On se serait cru dans un film d’Abel Ferrara
Une sorte de bad lieutenant

Il a fini de taper son pv
Et de son œil torve m’a fixé

C’est moche c’que t’as fait
Surtout pour eux
Toi c’est rapé
T’es déjà niqué

T’es passé de l’aut ‘ côté
T’as traversé le grand guet
T’es un reclus d’la société
Un gars qui r’fuse de travailler

Les mecs comme toi
On en a des milliers
On en a assez
On sait trop bien comment les coincer
Les jeter
Les enfermer
Les mater

J’ai pensé
Moi oui
Mais eux non

J’ai pensé
Tu sais très bien coincer les branleurs comme moi
Les voleurs de poules
Mais tu fais quoi pour les vrais truands
Les voleurs de foules ?

Ceux qui vivent au casino Rule
Avec des gros comptes toujours full

Les potes des banquiers
et des syndic de société

De Gibraltar, à Vaduz
Du Deleware à Singapoure
Jusqu’ à la banque générale de Luxembourg

Toujours Full

Les Pinault, les Mittal, les Bettembourg
Les Mulliez, les Rockfeller et les Habsbourg

Tous voleurs de foule

Les magnats russes et les pétroliers branlants
Les tycoons fringants
Les parfumeurs puants
Les saoudiens chancelants

Voleurs de foule
Tous des voleurs de foule

J’étais debout dans le petit bureau blanc
De l’inspecteur Meltran
Vingt heures de garde à vue dans les dents
Et ses conneries en supplément

Le cœur en lambeau
Le cerveau en fusion
L’ampoule grésillait
et mes yeux se fermaient

J’avais envie de dormir dans mon petit lit
A la cité
Je manquais certainement
De sagacité

J’ai demandé à l’inspecteur Meltran
Mes bracelets vous les enlevez quand ?
Il a dit quand des dents les poules auront

C’est là que j’l’ai traité de gros con
Juste bon à faire chier les pauv’ gens
Les paumés d’la cité, les drogués, les petits pieds
Les fainéants du divan
Les branleurs trop cools

Tous des voleurs de poule

Mais pas les voleurs de foules

Jamais les voleurs de foules

Ceux qui volent en Falcon
Et en Ferrari à injection
Ceux qui achètent des usines
Comme toi des rustines
Et des villa off shore
A Jersey
A Guernesey
Et Bangalore
A turc and Caïcos
Dans les îles d’la Corne d’or

Il m’a dit
Répète…

Et j’ai répété

Juste bon à faire chier les voleurs de poules
Jamais les voleurs de foules

Ceux qui s’en mettent plein les fouilles
Mais qui sont les vrais fripouilles
Les gardiens du pognon
Eux ne mettront jamais les pieds en zonzon

Ils nous prennent pour des pions
Et on l’aura dans l’fion

A commencer par vous
Les faucons

Ça a dû l’énerver
mais il n’a pas osé
me frapper

Il était fatigué
Lessivé
Sur les flancs
L’inspecteur Meltran

Tu sortiras ton couplet au juge d’instruction
Et tu verras c’que tu prendras comme années
De prison

Voleur de poule
Pilleur de foule

Juste bon à toper les voleurs de poule

Du bureau d’à côté
Les collègues ont rappliqué
Visiblement énervés

Ils m’ont demandé d’arrêter
de frimer
et de répéter
C’que j’venais de formuler

Ou d’la fermer
Sans déconner

No problem, j’ai fait
Mais réfléchissez, j’ai ajouté

Vous êtes juste bon à gauler les voleurs de poule
Jamais les voleurs de foule

Ceux qui vous prennent pour des pions
Des payeurs de cochons
Des salariés des poltrons
Vous qui vous croyez des champions
De l’ordre et du baston

Les gars l’ont eu mauvaise
Et m’ont mis mal à l’aise

Un petit nerveux a sorti
Un nerf de bœuf
Une sorte de matraque
Qui foutait le trac

Il m’a dit de m’lever
Et d’enlever mes bracelets

J’ai dit
J’veux bien
Mais j’ai pas la clé

Juste bon à faire chier les voleurs de poule
Et jamais les voleurs de foule

Espèce de grosse moule

Il a voulu frapper
Mais un keuf l’en a empêché

Y a pas qu’des cons dans la police
Y a aussi des gens lisses

Dans le petit bureau blanc de l’inspecteur Meltran
J’ai failli y passer

Vingt heures de garde à vue dans les dents
Le cœur en lambeau
Le cerveau en décoction

Voleur de foule
Tu lâches
Voleur de poule
Tu chasses
Voleur de foule
Tu chiasses
Voleur de poule
Tu schlasses

Juste bon à coincer les voleurs de poules
Jamais les voleurs de foules

Ceux qui passent leur week-end au casino Rule
Des biftons plein les fouilles
Ceux qui ferment les usines comme les paquets de margarine
Ceux qui planent dans l’espèce
Comme Youri Gagarine
Ceux qui placent leur pognon
Au nez des braves gens
Des flics et des juges d’instruction

Dans la came, l’acier ou le nickei
Les mozarts d’la finance
Les sponsors du yacht club

Ceux qui pillent les nations
En déplaçant leurs actions
De Georgetown à London Station
De Saint Barth à Grand Cayman

Ceux qui jouent du computer
Comme toi d’la Sony station
Ceux qui achètent les chaînes de télés
Et le présentateur du jité
Comme toi une bédé ou la pute d’a coté

Ceux qui s’payent des pépés
Que t’arrive pas imaginer

Qui t’en mettent plein la tête
Pour mieux s’la payer
Ta tête

De gros con

Et d’payeur de cochon

Ce sont eux
Les gardiens du pognon
Et du capitalisme finissant

Les ultimes voleurs de foules
Ultimes
Voleurs de foule

Des champions d’la magouille
Des Proudhon d’la débrouille
Des darks stars aux grosses couilles

Bien armé pour coincer les voleurs de poules
Incapables d’approcher les voleurs de foules

Pauv’nouilles

Sarkosyste d’la brandouille
Socialiste d’la panouille
Flic au rabais
Pour poulet de l’année

Demain on s’lèvera
Pour arrêter le pugilat
On sortira nos
Gangsta
Et pt’être nos Berretta

On sera des caymans
Armés jusqu’aux dents

On mettra ce pays
A feu et à sang

C’est c’que vous cherchez
Vous les voleurs de foule

On vous foutra la trouille
Avant de mourir au combat

Plutôt morts que plumés

Voleur de foule
Tu passes
Voleur de poule
Tu chasses
Voleur de foule
Tu classes
Voleur de poule
Tu casses

3 commentaires:

erwinact a dit…

Mes Respects Denis, ca dégomme ! J'l'ai croisé aussi l'inspecteur Meltran. Ils ont du en faire des copies en série. Des copy/paste de la connerie. Heureusement... "y en aaa des bonnnns..."

Gretel a dit…

Dans la chanson c'est des biens "y'en a des biens...", mais plus j'en rencontre, plus je doute. Ca doit etre un peu comme pour les voleurs de foules... Merci pour ce texte magnifique

MB a dit…

Elle m'a collé la chaire de poule, la complainte sur les voleurs de foules...